Vite Dit

Vite dit


En vain...

Lors du 80e corso fleuri de Sélestat, le maire Marcel Bauer, dans son discours officiel prononcé à la salle Sainte-Barbe, a lancé un vibrant plaidoyer en faveur de la viticulture en s'adressant à ses « confrères », les Rieslinger et membres de la confrérie Saint-Urbain. « Confrères, car nous aussi nous faisons notre vin à la ville », souligna le maire.
Après ce discours dopant le moral des vignerons, les quelques naïfs à la recherche d'une bière se sont vite retrouvés désillusionnés. Le choix était simple : pinot noir ou pinot blanc de la ville. Cette année, la mousse n'avait pas sa place à la réception. Solidarité viticole oblige. Mais les râleurs pouvaient toujours se rabattre sur l'eau !

×