Une pensée du citoyen d’honneur

andre-ehm-est-citoyen-d-honneur-archives-denis-ritzenthaler.jpg Une pensée du citoyen d’honneur André Ehm pour son frère Albert André Ehm est citoyen d’honneur. Archives Denis Ritzenthaler C’est le maire de Sélestat, Marcel Bauer, qui lui a annoncé la nouvelle il y a quelque temps, avant que les élus approuvent ce choix lors d’un conseil municipal : André Ehm a été choisi pour être le nouveau citoyen d’honneur de la Ville. Une annonce « d’autant plus agréable » que l’intéressé ne s’y attendait pas. Cette distinction sera d’autant plus émouvante pour André Ehm que son frère Albert, le maire de Sélestat de 1953 à 1965, est né un 12 août, il y a pile cent ans. L’élu avait d’ailleurs contribué à faire évoluer la fête : « sous son mandat, le Corso a été place sous un thème, les carcasses des chars ont été réalisées par les équipes municipales, des figurants sont apparus à côté des chars, nous apprend André Ehm, toutes ces modifications sont toujours en vigueur à l’heure actuelle. En 1960 fut aussi présenté pour la première fois un cortège nocturne qui remportant un grand succès auprès du public ». Faute d’éclairage suffisant, les musiques n’y ont pas participé et il faudra attendre l’arrivée de Marcel Bauer à la mairie pour que le Corso opte pour la formule deux défilés en un. Après avoir officiellement reçu le titre de citoyen d’honneur, demain samedi à 16 h sur la place de la Victoire, le dernier président de l’Office de la culture – qui devrait être dissous le 1 er janvier prochain après une assemblée générale extraordinaire en octobre – sera donc dans la tribune officielle du Corso pour assister au défilé. Caméra au poing. « Depuis toujours je filme le cortège, confie-t-il, mon frère Albert m’avait mis à contribution à l’époque et je n’ai jamais arrêté depuis ». le 10/08/2012 par Asy

Journal L'ALSACE

×