Transport TGV départ

 

Sélestat Transport Le bonheur est dans dans le train

Un petit coup de brosse pour la rame du TGV à l’arrivée en gare de l’Est à Paris.  Photos DNA — Franck Delhomme

Un petit coup de brosse pour la rame du TGV à l’arrivée en gare de l’Est à Paris. Photos DNA — Franck Delhomme

1 / 5

       Hier, le TGV Est faisait halte pour la première fois à la gare de

Sélestat. À cette occasion, le maire Marcel Bauer accompagné de 25

élus, de cinq techniciens et du Professeur Sappinus, sont montés à

bord.

 

Direction Paris, le marché de Noël de la gare de l’Est et la Maison de l’Alsace sur les Champs-Élysées.

Huit heures. Dans le hall de la gare de la cité des Dahlias, les voyageurs se pressent devant le stand mis en place par l’association Mémoires de Sélestat.

Tous veulent se procurer la carte postale collector illustrée par Jean Risacher et éditée spécialement pour l’occasion. 8h21, le TGV 2 354 arrive à quai. La délégation sélestadienne conduite par le maire Marcel Bauer monte à bord de la voiture 18.

Durant les deux heures et demie de trajet, le Professeur Sappinus accompagné des Sappinettes a distribué des bredele fabriqués par la Maison du pain, des ornements de terre cuite, des entrées gratuites pour le château du Haut-Koenigsbourg mais aussi des prospectus en vue de promouvoir le patrimoine et les animations de Noël de Sélestat.

« Cela fait longtemps qu’on l’attend, lance Michel, originaire de Châtenois. J’ai deux filles dont une de 12 ans, c’est l’âge où l’on peut lui faire découvrir la capitale et sans prendre la bagnole ! »

« Faut-il encore que les Sélestadiens jouent le jeu »

« J’ai toujours été favorable au développement de la ligne Est du TGV. Lors de la première phase de travaux, il était insensé d’avoir un arrêt à Sélestat. Par contre, au moment de la seconde, c’était le moment de nous positionner, et j’ai donc repris mon bâton de pèlerin pour relancer le projet d’un arrêt sélestadien. » Désormais, c’est chose faite. « Faut-il encore que les Sélestadiens jouent le jeu, pour reprendre les termes du premier magistrat.

Et en termes de retombées économiques et touristiques ? « Les chefs d’entreprise vont pouvoir se rendre à Paris et, inversement, organiser des colloques à Sélestat. C’est également un excellent moyen de faire découvrir notre patrimoine.

Reste plus qu’à trouver, dans les plus brefs délais, des investisseurs en vue de construire de nouveaux complexes hôteliers haut de gamme, car aujourd’hui, nous ne disposons que de 200 lits… »

Tous les ornements ont été fournis par l’office de la culture et du tourisme de la Ville

Fin de matinée, arrivée en gare de Paris. L’équipage sélestadien se dirige vers le marché de Noël de la gare de l’Est où les attendait Louis Hauller, vigneron du Centre-Alsace mais aussi doyen dudit marché.

Tous ont ensuite pris la direction des Champs-Élysées, où ils ont pu admirer les décorations de Noël des quatre sapins suspendus dans le hall d’entrée de la Maison de l’Alsace. Tous les ornements ont été fournis par l’office de la culture et du tourisme de Sélestat.

Avant de reprendre le train du retour, élus et agents n’ont pas manqué de se balader sur la plus belle avenue du monde.

  par Valérie Wackenheim, publié le 12/12/2011

DNA