Souvenir d"école

 

Une salle de classe des années 50 a été reconstituée en l’état pour l’exposition “L’école de Sélestat de 1900 à nos jours”. Photos DNA — Franck Delhomme

Une salle de classe des années 50 a été reconstituée en l’état pour l’exposition “L’école de Sélestat de 1900 à nos jours”. Photos DNA — Franck Delhomme

1 / 2

L’exposition consacrée à l’école de Sélestat, de 1900 à nos jours, au

caveau Sainte-Barbe, connaît d’ores et déjà une belle affluence pour

l’ouverture.

Jean-Marc Husser, le président de l’association “Mémoires de Sélestat” organisatrice de l’exposition, annonce d’emblée la couleur : « C’est que du bonheur » !

Dépositaire de la mémoire locale, l’association a choisi de revenir sur « l’époque Wilhelminienne que les gens aiment bien ». Le thème rassemble : l’école fait partie des souvenirs de chacun.

Comme un jeu qui ressemble à “Où est Charlie ?”

De nombreuses photos de classe en noir et blanc – les Sélestadiens eux-mêmes les ont dénichées dans leur album – y sont affichées. Les établissements scolaires ont, quant à eux, prêté des anciens manuels scolaires, des affiches d’apprentissage, des cahiers, des équerres ou des encriers.

S’y trouve la plaque d’inauguration de l’école du Centre, datant du 12 octobre 1885. « Elle était dans les combles de l’établissement », confie Jean-Marc Husser.

Une maquette qu’une classe de CE2 a réalisée, il y a plus de 60 ans, avec des bouchons et de la moelle de sureau, fait partie des objets insolites à découvrir.

Des photos historiques ont été réunies, comme celle de 1971 sur laquelle Valéry Giscard d’Estaing, ministre de l’économie et des finances à cette date, inaugure l’école élémentaire Dorlan ou celle du lycée Schwilgué, construit sous la mandature de Maurice Kubler, maire de Sélestat de 1965 à 1983, surnommé “le bâtisseur d’écoles”.

Si l’exposition est instructive, elle est aussi divertissante. « Je dois me trouver quelque part », entend-on de part et d’autre de la salle. Tout le monde se cherche sur les photographies, c’est comme un jeu qui ressemble à “Où est Charlie ?” « On a même dû refuser des photographies que les gens sont venus nous rapporter parce qu’ils ne se trouvaient pas sur celles qui étaient déjà exposées », s’amuse Jean-Marc Husser.

Sur les photos, des personnalités publiques, « rappelons que Marcel Bauer était professeur au collège Mentel ».

Le président de l’association “Mémoires de Sélestat” a des idées pour faire d’autres expositions. Ce n’est pas la matière qui manque. Avec l’Amicale philatélique et cartophile de Sélestat, qui fêtera ses 70 ans les 13 et 14 octobre prochains, il verrait bien une exposition sur la Libération, « une période moins appréciée mais qu’il s’agit tout de même d’évoquer ».

Jusqu’au 22 janvier. Exposition “L’école de Sélestat de 1900 à nos jours” au caveau Sainte-Barbe à Sélestat, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

  par Aurore Bac, publié le 16/01/2012

×