Sélestat Histoire Beatus, entre le sapin, le dahlia, l'oignon et le château

Sélestat Histoire Beatus, entre le sapin, le dahlia, l’oignon et le château




Le logo de l'association Mémoires de Sélestat représente les traits forts de l'histoire de la ville.

Née en novembre, l'association « Mémoires de Sélestat » met en circulation sa carte de membre, dessinée par Jean Risacher.

La haute silhouette découpée du massif du Haut-Koenigsbourg avec son château, qui fut propriété de la Ville avant d'être offert à Guillaume II, constitue le fond ; un sapin stylisé, le château d'eau historique, un dahlia, un oignon, ces cultures qui ont marqué ou marquent encore la tradition locale, et un portrait de Beatus Rhenanus complètent le décor.
Tous ces symboles forts de la ville et de l'histoire de Sélestat sont présents sur le logo que vient de se donner la toute jeune association « Mémoires de Sélestat ». Le document est parachevé par le « M » enluminé de « Mémoires », évoquant la bibliothèque humaniste.
« Nous voulions faire apparaître tous ces symboles. Nous avons laissé le soin au dessinateur Jean Risacher de les mettre en scène », explique le président fondateur Jean-Marc Husser. Ce logo orne un bristol de 13 cm par 8,5 cm qui servira de carte de membre.
Depuis son lancement, l'association recense déjà une quarantaine d'adhésions. Elle se fixe pour objectif de doubler ce nombre en 2009.
D'ici à quelques jours aura lieu la première exposition de l'association : « La place de la Victoire et son siècle d'histoire », du 16 au 18 janvier, au caveau Sainte-Barbe, avec le soutien de L'Alsace. L'occasion de retrouver les anciens commerces qui dessinaient le périmètre de la place : chapelier, grainetier, droguiste, hôtel, aujourd'hui disparus, mais aussi les bouchers, chausseur, bijoutier, pâtissier, encore présents.