Porte ouvertes

Vie scolaire Portes ouvertes à la nouvelle école Wimpfeling Bénédiction parentale

1 / 2

Les 225 élèves de l’école Wimpfeling ont commencé à user leurs fonds de culottes sur des bancs tout neufs, ce lundi. Hier, c’était au tour des parents d’élèves de jauger le nouvel environnement de travail de leurs bambins.

C’est au tour du maire de Sélestat, d’aller au tableau. Sous le regard attentif des élèves, de leurs parents, et des enseignants. Marcel Bauer parle chiffres. 7,4 millions d’euros. C’est le coût que représente la requalification de l’école Wimpfeling et de l’accueil périscolaire voisin.

« On est passé d’une école obsolète à un site moderne, se réjouit l’élu, qui présidait hier le couper de ruban et l’inauguration du bâtiment. À l’heure où l’on parle de casse du service public, que dire d’un tel investissement ? »

« Les rambardes sont trop basses, à l’étage, critique Hatun Par contre, j’ai flashé sur la salle informatique ! ». Elle-même ainsi que de nombreux autres parents d’élèves ont fait le déplacement pour apprécier cet équipement.

« Il faut prendre conscience de l’effort considérable demandé à la population sélestadienne, relance le maire. 7,4 millions d’euros, c’est environ un tiers du budget municipal. La moitié du coût de la piscine. »

« Pour l’enseignement, cela ne changera pas grand-chose », suppose Aurélie, la maman de deux enfants tout occupés à dévoiler les contours de leur nouvel univers. « Par contre, cette nouvelle école améliorera le bien-être des enfants. Plus de lumière naturelle, ce sera très agréable du point de vue du travail ». Le souvenir des préfabriqués un peu plus sombres et un peu plus étriqués n’est pas très éloigné…

Retour aux discours. « Cette école fera de nombreux envieux », prédit Cathy Charvet, inspectrice départementale de l’Éducation Nationale. « Je n’ai pas quand même pas envie de partir », relativise une prof venue d’un autre site.

À proximité, Nathalie est tout sourire. « Enfin, on y trouve une grande cour, de larges couloirs, apprécie cette mère de famille. Pendant les vacances, mes enfants n’ont eu qu’une hâte, celle d’effectuer leur rentrée dans ces locaux, qu’ils avaient visités auparavant. » Quant à elle, également enseignante, elle songe à demander sa mutation pour Wimpfeling…

  par JF-Ott, publié le 17/03/2012

DNA