Jean-Marc Husser, le président de l'association Mémoires de Sélestat

Jean-Marc Husser, le président de l'association Mémoires de Sélestat

Pour la Toussaint, une association fait visiter le cimetière et raconte l'histoire des célébrités qui y reposent

A la Toussaint, c'est l'affluence dans les cimetières. Mais chacun de ces lieux de sépulture raconte aussi l'histoire du village, de la ville. A Sélestat par exemple, une association travaille avec la bibliothèque humaniste pour mettre en lumière ses illustres habitants disparus...

 Vidéo

 

Toutes les vidéos

Les visiteurs se rendent sur les tombes des anciens maires comme Constant Schloesser, "qui a offert les ruines du Haut-Koenigsbourg à Guillaume II" et Auguste Bronner "à qui l’on doit le Corso fleuri, les Jardins ouvriers, l’installation de l’Alsacienne d’aluminium et de l’usine Celluloïd à Sélestat." Jean-Marc Husser présente aussi les tombes des héros militaires comme Gaston d’Armau de Pouydraguin ou celles de la famille de sculpteurs Sichler, qui a notamment travaillé dans la cathédrale de Strasbourg. Le guide apprécie particulièrement le mausolée de la famille industrielle Roswag, dont l’un de ses membres, Ignace, a inventé en 1778 les toiles métalliques : "petit, quand je venais au cimetière, j’étais toujours impressionné par ce monument décoré avec beaucoup de symboles".