Fête de L'oignon

Déguster

Première fête sélestadienne de l’oignon

Le pâtissier Benoît Wach (à g.) a concocté un dessert spécial pour cette fête de l’oignon, à base de ce condiment et de chocolat !  Photo Jean-Stéphane Arnold


Les 2 et 3 octobre, l’Alsace sera aussi en course, mais pour la première Fête de l’oignon à Sélestat. Des réjouissances qui s’annoncent particulièrement relevées.

Les terres sélestadiennes sont connues pour leurs maraîchages : quoi de plus normal que d’organiser une fête qui tourne autour d’un légume ?

Les 2 et 3 octobre, on aura peut-être les yeux qui pleurent, mais ce sera dans la joie. Celle de goûter des recettes originales et de découvrir une exclusivité mondiale côté papilles autour de l’oignon, légume sélestadien par essence, comme le rappellent les organisateurs. Il y a même une sorte d’oignon typiquement local, « très difficile à obtenir ; il faut trois années et trois plantations pour en récolter. C’est un oignon blanc à fond plat. Il existe encore des semences. »

Et la première plantation a déjà été faite. Peut-être que pour l’édition 2012, on dégustera les oignons de Sélestat. On n’oubliera pas non plus que Sélestat est le siège de la confrérie des Zewwelatreppler.

Les visiteurs auront le choix entre plusieurs animations. Parmi elles, le concours du plus rapide éplucheur d’oignons d’Alsace (inscription obligatoire). « Il faudra éplucher deux filets d’un kg d’oignons ». Début des hostilités lacrymales à 16 h 30, dimanche.

Autre concours, celui de la meilleure tarte à l’oignon d’Alsace. La compétition est ouverte aux professionnels et aux particuliers. Plusieurs catégories seront créées afin d’égaliser les chances.

L’une d’elle sera consacrée à l’innovation. On évoque du poisson et des escargots qui pourraient s’inviter dans les tartes… « Cette catégorie du concours est créée pour encourager la créativité et imaginer une version modernisée de la tarte à l’oignon. »

Un dessert à l’oignon

De la créativité, il y en a aussi chez Benoît Wach, le pâtissier de la rue des Chevaliers. Le jeune homme a concocté, avec l’aide de son équipe, un dessert qu’il a baptisé « extrêmement intense ».

Un dessert à base d’oignon, ça peut choquer les sensibilités gustatives. Mais à la dégustation, on est unanimes : l’oignon confit dans le sucre, disposé en minces couches entre une crème chocolatée des Caraïbes est un régal. Le croquant du fond de verrine apparaîtrait presque comme un rappel à l’ordre du dégustateur qui s’était laissé emporter par les plaisirs du palais. La recette n’est pas figée : elle va peut-être évoluer, avec un ajout subtil d’une épice…

Autre originalité, une glace à l’oignon. Si, si, ça existe. Ce sont les frères Ruhlmann, chefs de cuisine du restaurant de la Vieille Tour qui ont eu le courage de se lancer.

À noter également que pour chaque tarte à l’oignon achetée entière, les visiteurs se verront remettre une salade par les maraîchers locaux (place de la Victoire, dans la limite du stock disponible).

« On est parti pour dix ans de Fête de l’oignon » assurent les organisateurs. C’est tout le mal qu’on leur souhaite. Et la confrérie des Zewwelatreppler fêtera ses 50 ans en 2014. Occasion d’organiser peut-être un défilé des confréries alsaciennes dans les rues de Sélestat. On y réfléchit…

Jean-Stéphane Arnold

Contacter 03.88.80.56.44 ou 06.77.09.52.32 et oignonselestat@laposte.net

×