En Route pour une reconnaissance mondiale

En route pour une reconnaissance mondiale

La bibliothèque de Beatus Rhenanus conservée à Sélestat est en lice pour l'obtention du label « Mémoire du monde » décerné par l'Unesco. Son dossier est le seul au niveau national à avoir été transmis au comité consultatif international. Son classement pourrait intervenir pour 2011.

 Le dossier de classement par l'Unesco de la collection de livres de Beatus Rhenanus conservée à la bibliothèque humaniste à Sélestat est en bonne voie. Postulant pour l'obtention du label « Mémoire du Monde », la candidature de la cité humaniste a été transmise par l'ambassadeur auprès de l'Unesco au comité consultatif international.
 Président de l'association des amis de la bibliothèque humaniste, Raymond Muller est ravi : « Nous avons démontré l'intérêt de la bibliothèque d'un humaniste complètement oublié s'exprimant en germanique dans un territoire allemand. Hormis en Alsace et en Allemagne, le nom de Beatus Rhenanus n'évoque malheureusement rien. Latiniste américain, James Hirstein, chargé de cours au centre Beatus-Rhenanus de Strasbourg, a fournit une biographie de sept pages. »

L'unique bibliothèque
quasi-complète
d'un humaniste du XVIe

 Comprenant 423 volumes regroupant 1287 oeuvres, la collection de Beatus Rhenanus est l'unique bibliothèque quasi-complète d'un humaniste du XVIe. « Il existe des bibliothèques connues. Mais elles sont éparpillées aux quatre coins du monde. La Corvinia est, par exemple, disséminée dans au moins cinquante pays. La seule regroupée en un même lieu et n'ayant pas bougé depuis deux siècles est celle de Beatus Rhenanus. Ce n'est pas une bibliothèque de prestige, mais de travail. Certains ouvrages sont annotés de la main de Beatus Rhenanus. »
 La campagne de numérisation des ouvrages et la mise en ligne sur internet d'un site en quatre langues doivent favoriser le rayonnement de la bibliothèque humaniste et peser dans la balance pour la décision de l'Unesco.
 Cette année, un seul dossier est présenté par le comité français. Les candidatures sont classées par pôle géographique. Le dossier sélestadien rejoint le groupe Amérique du Nord et Europe. En 2009, 59 dossiers ont été retenus à travers le monde, 39 ont obtenu le label.
 Le classement de l'Unesco pourrait intervenir en 2011. Il permettrait de faire connaître plus grandement cette bibliothèque à la communauté de chercheurs et de valoriser ce patrimoine auprès du grand public. « Certains tour opérators organisent des voyages en fonction des labels Unesco. On estime qu'un visiteur dépense environ 10 €. » La bibliothèque humaniste accueille en moyenne chaque année 20 000 visiteurs. L'obtention du label pourrait porter la fréquentation à 70 000 visiteurs. « J'ai toujours entendu dire qu'il y a trois monuments à visiter en Alsace. La cathédrale de Strasbourg, le musée Unterlinden de Colmar et la bibliothèque humaniste de Sélestat. Il est aujourd'hui temps de se préoccuper de la bibliothèque humaniste. »

 

Vivien Montag

Édition du Ven 2 avril 2010

La collection de Beatus Rhenanus conservée à Sélestat comprend 423 volumes. (Photo archives DNA - Franck Delhomme)
 
×