Commerces de 1900 à nos jours

La boulangerie reibel rue de verdun egalement document remisL’association Mémoires de Sélestat poursuit son cycle d’expositions à travers le vieux Sélestat. Après les auberges, bars et restaurants d’autrefois puis les quartiers du Fischerbach et des Remparts l’an passé, qui ont attiré près de 3000 visiteurs, l’association présente à partir d’aujourd’hui sa première exposition de l’année, consacrée aux commerces de 1900 à nos jours. Cette exposition devrait une nouvelle fois rappeler bon nombre de souvenirs à certains et faire découvrir aux autres un pan de l’histoire de la ville qui leur est inconnu. Sélestat a compté à un certain moment beaucoup plus que les 165 commerces actuels. « A l’époque, la grande distribution n’existait pas », observe Guy Ritter, membre de Mémoires de Sélestat. Si quelques commerces ont traversé les âges (comme les chaussures Schoepff, qui ont fêté leurs 160 ans en 2012 ou la maison Koenig), il sera surtout question des commerces aujourd’hui disparus. Une centaine de photographies et cartes postales seront affichées au caveau Ste Barbe et retraceront l’histoire commerçante de Sélestat, où le marché du mardi matin, qui date du 15e siècle, serait le plus vieux d’Alsace. On y verra ainsi le salon de coiffure qui se trouvait en lieu et place du Ritterhof, place du Vieux-Marché au Vin, « où, dans les années 20, venaient se faire coiffer les grandes dames de l’époque », rappelle Jean-Marc Husser, président de Mémoires de Sélestat. Le “Louvre alsacien”, place de la Victoire, où l’on trouvait des vêtements de grandes marques sera également à l’honneur. Lors de l’exposition, le collectionneur Theo Meyer tiendra une ancienne épicerie à l’intérieur du caveau Ste Barbe, grâce à du mobilier récupéré dans une ancienne épicerie de Scherwiller. Exposition sur les commerces d’antan, du mardi 28 janvier au mardi 4 février au caveau Ste Barbe, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Entrée libre. Inauguration ce soir à 17 h 30. par F.E, publiée le 28/01/2014

DNA